«

»

Sep
14

Apporter une réponse aux effets néfastes et dévastateurs de la mondialisation

Le cas de l’entreprise de SODIMEDICAL a occupé le terrain médiatique aussi bien au niveau local que national. Le PS de l’Aube s’est naturellement intéressé à cette affaire, et soutient les salariés dans leur combat. Mais il a décidé de proposer une réflexion plus large sur la désindustrialisation en France, alors que s’approche une échéance électorale décisive pour l’avenir de la France :
 
Aucun pays au monde n’est épargné par la mondialisation. Dans l’Aube, comme partout ailleurs, les entreprises sont confrontées à la dure réalité de l’économie des marchés et des profits. Rien ni personne n’est épargnée. Les délocalisations prolifèrent et derrière, à chaque fois, ce sont des suppressions d’emplois.

OLYMPIA, EMO, VACHETTE, SODIMEDICAL…, à chaque fois, ce sont de véritables drames humains auxquels sont confrontées des femmes et des hommes, des familles entières.

Pour les salariés qui se battent pour sauver leurs emplois et leurs entreprises, au-delà de la solidarité indispensable, du soutien individuel et collectif totalement partagée par la Fédération du Parti Socialiste de l’Aube, il faut s’atteler au  problème de fond et s’inscrire dans une démarche réaliste et humaniste.

Parce que ce n’est pas une fatalité. Loin s’en faut. Sans démagogie, une autre économie est possible, des solutions existent pour une économie durable.

Dans son projet le Parti Socialiste propose des solutions pertinentes, crédibles et tenables pour construire une politique industrielle au bénéfice du plus grand nombre, prenant en compte la dimension humaine.

Avec une puissance publique active forte, dynamisée par ceux qui connaissent le mieux le tissu économique du territoire, les réseaux et les acteurs locaux, on utilise toutes les forces, toutes les compétences d’un territoire, pour renforcer et pérenniser les entreprises et de fait, les emplois. Ainsi, avec la création d’une Banque publique d’investissement, regroupant différentes entités bancaires, c’est un véritable levier qui se met en place dans une démarche humaniste de l’économie.

Ensuite, on stimule l’effet réseaux avec la mise en place de fonds régionaux mutualisant les moyens des Conseils Régionaux, des collectivités en charge du développement économique (métropoles et agglomérations), des pôles de compétitivité, des filières territoriales et des entreprises, des universités, des partenaires du développement local, des réseaux consulaires, des branches professionnelles et des organisations syndicales.

Parallèlement il faut tenir compte des dégâts humains et territoriaux provoqués aujourd’hui par la désindustrialisation, pour mettre en œuvre différentes mesures pertinentes, adaptées aux situations et aux spécificités du territoire et des individus. Pour seuls exemples :

  • Prise de participation au capital des entreprises, pour les entreprises en difficulté conjoncturelle, mais cependant viables sur du long terme et dont le secteur d’activité est stratégique.
  • Revalorisation de l’image des métiers industriels, auprès des jeunes et des familles. 
  • Cesser de s’inscrire dans une vision à très court terme dans une seule perspective de profit pour les industriels

D’autant plus que, le constat relatif aux délocalisations d’activité est loin d’être mirifique et le bilan positif. Après quelques années d’externalisation de leurs activités, les entreprises, quelque soit leurs tailles (moyenne ou mondiale) font leur compte des frais supplémentaires liés à la délocalisation :

Frais de transport

  • Difficulté de gérer les entreprises à distance
  • Surcoûts liés à la mauvaise qualité
  • Transferts de technologie
  • Retards de production
  • Perte de savoir-faire
  • Frais de déplacement

Et c’est une réalité, tous les gains de productivité initiaux sont très souvent gommés par ces inconvénients.

La vision restrictive du profit à court terme se révèle n’être qu’illusoire pour les chercheurs de profits et surtout, très destructive pour l’humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>