«

»

Mar
18

PS et PRG se mobilisent pour François Hollande

Libération-Champagne, revient dans son édition du samedi 17 mars, sur le dispositif de campagne pour l’élection présidentielle dans l’Aube.

La campagne menée par Barack Obama a inspiré les socialistes et radicaux de gauche aubois. C’est décidé : ils vont privilégier le porte-à-porte.

Un pied dans l’entrebâillement de la porte : on croyait la technique réservée aux démarcheurs. Ce sera celle des partisans de François Hollande à l’élection présidentielle du 22 avril prochain.
En 2002, Lionel Jospin avait raté de peu les marches de l’Élysée : il aurait suffi de 5 voix par bureau de vote pour qu’il soit élu président. Aussi n’est-il pas question de connaître la même issue à l’élection 2 012. « La mobilisation pour François Hollande que nous allons mettre en place dans le département se situe dans le droit fil des primaires. On poursuit la démarche participative », explique Simon Vienne, pour le Parti Socialiste.
Elle a pour nom le porte-à-porte, technique venue d’Outre-Atlantique et empruntée à la campagne de Barack Obama en 2008. « Il y a eu une fabuleuse mobilisation populaire, souligne Simon Vienne. Les non-encartés et les sympathisants se sont rendus aux urnes ». On connaît la suite : Barack Obama, président des États-Unis.
Le but n’est pas de « convertir » des électeurs, ou de les encourager à voter Hollande. Il est d’en conquérir de nouveaux et d’amener ainsi les abstentionnistes qui constituent « le plus grand parti de France », à prendre parti, justement. Le bon parti, s’entend. On parle ici de d’« abstentionnistes de gauche ».

L’exemple Tupperware
« Nous avons mis en place une organisation pyramidale », explique Sarah Auzols. Façon Tupperware en quelque sorte.
Cela commence par une équipe constituée de 3 « mobilisateurs » encadrants : Sarah Auzols (PRG), Katia Routa (PS) et Simon Vienne (PS). Et de trois animateurs. Ceux-là sont chargés d’organiser les réunions sur le territoire. Les trois candidats socialistes et radicaux de gauche aux législatives étaient tout désignés pour remplir cette fonction et porter la bonne parole dans leurs circonscriptions respectives : René Gaudot (PRG), maire de Bar-sur-Aube, sur la 1re, Yves Fournier (PS), sur la 2e, Lorette Joly (PS), vice-présidente au conseil régional, sur la 3e.
De cette organisation originale en France, les partisans de François Hollande, attendent un effet « boule de neige ». À chacun des mobilisateurs de motiver à son tour d’autres volontaires pour se faire ouvrir les entrées sécurisées et toquer aux portes. L’idéal serait de 15 volontaires par mobilisateur et de 35 portes par volontaire : « C’est un objectif réaliste », estime Sarah Auzols.
Le département de l’Aube est d’ores et déjà doté de sa quarantaine de mobilisateurs. Cinq réunions se sont déja tenues : une grande réunion de lancement à Troyes le 18 février, puis sur les territoires, y compris Romilly et Bar-sur-Aube.
Dès ce week-end, ils vont mettre en pratique ce pour quoi ils ont été formés.
« C’est la première fois qu’une campagne est aussi structurée,. Jamais nous n’avons été autant organisés », souligne Sarah Auzols. « Jamais, il n’y en a eu d’aussi pertinente », appuie Yves Fournier. À noter qu’elle est déclinée à travers tout le territoire et les Dom-Tom.
Dès ce soir, à partir de 18 heures, si des citoyens aubois entendent toquer à leur porte, il y a de fortes chances pour que ce soit « eux ». De toute façon, ils laisseront un accroche porte !

Contact
Équipe Mobilisation 2 012 Aube
– une adresse électronique : animationfederale@gmail.com
– un numéro de téléphone : 03 25 73 62 07

Sylviane MOREAU Libération Champagne

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>