«

»

Sep
20

Rentrée politique de François BAROIN, réaction de la section de Troyes

La rentrée politique de François  Baroin : malgré quelques bons points, le PS troyen estime que le maire de Troyes doit revoir sa copie.

François Baroin, bon élève de la rentrée?

La lecture de l’entretien accordé récemment par François Baroin à la presse locale, en guise de rentrée politique, est assez édifiante.

Certes, les socialistes troyens se  réjouissent d’entendre le maire de Troyes affirmer publiquement et sans réserve que dans la configuration d’un duel électoral entre un candidat socialiste et un du Front National, il convient de  privilégier le candidat socialiste. Cette prise de distance avec la stratégie du « ni PS ni FN » prônée par les instances dirigeantes de son parti l’UMP, est d’autant plus honorable que François Fillon lui-même, pourtant peu suspect jusqu’ici d’accointance idéologique avec le parti lepéniste, a déclaré récemment qu’en terme de « sectarisme » les socialistes n’avaient soi-disant rien à envier aux frontistes et qu’en conséquence un vote FN n’était pas à exclure dans cette configuration.

Nous ne pouvons également que nous satisfaire d’entendre François Baroin approuver la mise en œuvre d’une Charte de la laïcité dans les écoles par le Ministre de l’Education nationale Vincent Peillon, comme il avait déclaré d’ailleurs sur France Inter approuver la politique de Manuel Valls en matière d’immigration et de régularisation des sans-papiers.

En revanche, il se trouve bien moins inspiré lorsqu’il s’essaie à donner des cours d’économie à l’actuel gouvernement, quand on sait l’échec cuisant de la politique menée en la matière par le précédent dont il était justement le Ministre de l’économie.

Cet échec n’est peut-être d’ailleurs pas étranger au fait que François Baroin n’envisage son bilan que du seul point de vue urbanistique : travaux d’aménagement, travaux d’embellissement, travaux de rénovation etc. Tout cela est bien beau mais pendant que notre ville s’embellit, notamment grâce à des fonds ministériels opportunément utilisés, près d’un troyen sur quatre vit sous le seuil de pauvreté (statistiques de 2009), le chômage s’accroît et la délinquance stagne.

Si François Baroin se rêve en grand architecte tricasse, peut-être a-t-il raté sa véritable vocation, les Troyens quant à eux attendent certainement autre chose, à commencer par l’amélioration concrète de leurs conditions de vie au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>